Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Médecins |

Le CHC s’allie avec Eupen et St-Vith

01
déc
2015

Le CHC s’allie avec Eupen et St-Vith


Ce lundi 30 novembre, le CHC a signé une convention-cadre de collaboration inter-hospitalière avec l’hôpital St. Nikolaus d’Eupen et la clinique St. Josef de St-Vith, sous l’égide de la Communauté germanophone en la personne d’Antonios Antoniadis, ministre en charge de la famille, de la santé et des affaires sociales.


Cet accord tripartite, conçu dans un esprit gagnant-gagnant, doit permettre aux deux hôpitaux de la communauté germanophone de développer leur activité, de jouer pleinement leur rôle d’hôpital de proximité et d’assurer leur pérennité tout en continuant à offrir à leur population de référence une offre de soins la plus large possible. Il doit permettre au CHC de renforcer sa position en tant que centre de référence dans un certain nombre de pathologies, en complétant son réseau de recrutement et en prenant en charge les cas lourds qui ne peuvent être traités à Eupen et St-Vith. En effet, les activités hautement spécialisées nécessitent un agrément lié non seulement à des critères de qualité mais aussi à des seuils quantitatifs minimums.

En Communauté germanophone, la population, estimée à environ 80.000 personnes, dispose de deux institutions de soins: l’hôpital St. Nikolaus (192 lits) à Eupen et  la clinique St. Josef (156 lits) à St-Vith. Ces deux hôpitaux partagent les mêmes difficultés pour attirer des professionnels, pour optimiser leurs coûts structurels et pour attirer les patients (environ 40% des patients sont hospitalisés à Verviers, Malmedy, Liège, voire Aachen).

 

Mettre en place une dynamique de réseau de soins

Parce qu’elle estime fondamental de préserver les deux hôpitaux, la Communauté germanophone a poussé les deux hôpitaux à structurer une alliance avec un partenaire hospitalier privilégié, en l’occurrence le CHC, et s’inscrire ainsi dans une dynamique de réseau de soins. Les parties s’entendent pour renforcer prioritairement l’offre de soins des hôpitaux d’Eupen et St-Vith, en la gardant accessible à tous, en s’appuyant sur une gestion économique rigoureuse et une politique des ressources humaines basée sur le dialogue et la loyauté.

Quatre hôpitaux se sont montrés intéressés dans ce partenariat: l’hôpital universitaire d’Aachen, le CHU de Liège, le CHR de la Citadelle (Liège) et le CHC. Tous ont soumis des propositions assorties de pistes concrètes. Au final, le choix s’est porté sur le CHC en raison des valeurs communes aux 3 établissements et de l’expérience du CHC dans la gestion de structures décentralisées.

Précisons encore que ce partenariat s’inscrit en plus des collaborations historiques qu’Eupen et St-Vith ont déjà avec d’autres hôpitaux. Il n’est donc pas question de fusion entre le CHC et ces hôpitaux, mais d’un partenariat qui va dans le sens souhaité par Maggie De Block, ministre fédérale de la santé, axé sur les collaborations inter-hospitalières.
 

2015-11-30_signature-partenariat-St-Vith-Eupen-(9).jpg

L’accord de partenariat a été signé ce lundi 30 novembre au ministère de la Communauté germanophone, à Eupen. De gauche à droite: Christian Krings, président de la clinique St. Josef; Elmar Keutgen, administrateur de l’hôpital St. Nikolaus; Antonios Antoniadis, ministre de la santé de la Communauté germanophone; René Thissen, président du CHC.
 

2015-11-30_signature-partenariat-St-Vith-Eupen-(6).jpg

De gauche à droite: Danny Havenith, directeur général de St. Nikolaus; Ingrid Mertes, directrice de St. Josef; Antonios Antoniadis, ministre de la santé de la Communauté germanophone; Alain Javaux, directeur général du CHC; René Thissen, président du CHC; Elmar Keutgen, administrateur de St. Nikolaus; Christian Krings, président de St. Josef.

(photo Jannis Mattar/Deutschsprachigen Gemeinschaft)