Bonjour / Se connecter
Listings
Accès
Agenda
Actualités
Médecins généralistes

Plan d'urgence hospitalier (PUH)


Le Plan d'urgence hospitalier est une mise en alerte des services hospitaliers suite à une catastrophe ou un accident de grandeur ampleur. Pour réagir le plus rapidement et le plus efficacement possible, le CHC s’est doté d’un outil de communication de crise: le système AlarmTILT, proposé par la société luxembourgeoise M-PLIFY, spécialisée dans la gestion d’alerte. 


Cette démarche pour une gestion de crise optimale, le CHC l’a entreprise bien avant les drames des attentats de Bruxelles (mars 2016) et de l’accident ferroviaire à Saint-Georges-sur-Meuse (juin 2016). Les contacts avec M-PLIFY remontent à mi-2011, quelques mois avant la fusillade de la place Saint-Lambert, à Liège. Cet événement tragique a, il va de soi, conforté le CHC, qui l’a vécu au plus près, dans sa volonté d’être à la pointe en matière de gestion d’alerte et de communication d’urgence.


AlarmTILT et ses atouts

AlarmTILT est une solution web de gestion automatique de la communication de crise. Ce système permet de contacter un maximum d’intervenants en un minimum de temps: les procédures sont en effet lancées immédiatement, en quelques clics.

AlarmTILT est opérationnel au CHC depuis 2012. Il a remplacé la gestion manuelle de l’alerte de la cellule de crise et des équipes de soins. Il n’est plus concevable aujourd’hui de prévenir et informer l’ensemble des acteurs avec de simples appels téléphoniques. AlarmTILT permet d’accélérer la mise en place de tous les intervenants, et ainsi de gagner de précieuses heures, essentielles pour la prise en charge des victimes.
 


Les atouts du système sont:
 

  • La connectivité

Il s’agit d’une solution web à laquelle on peut se connecter de n’importe où, à partir de n’importe quel terminal - un PC via une connexion internet, un smartphone ou une tablette via une application téléchargeable gratuitement.
 

  • La fiabilité

Le système donne l’assurance d’alerter les bonnes personnes au bon moment avec le bon message. Les messages peuvent être préenregistrés ou générés suite au remplissage du formulaire de déclenchement de la procédure (dans lequel sont précisés la nature de l’incident, le nombre de victimes, les lieux touchés, les besoins en personnel soignant...). Chaque message est systématiquement diffusé par plusieurs canaux: SMS, email et message vocal. AlarmTILT emprunte le premier réseau disponible - les réseaux étrangers si le réseau national est saturé.
 

  • L’acquittement des alertes

La personne rappelée confirme ou non sa présence en répondant "oui" ou "non" au message. En cas de réponse négative, le système alerte automatiquement le back-up. En l’absence de réponse, le back-up est averti après un certain délai. Pour éviter toute confusion, un message informe la première personne contactée de la réponse du back-up.
 

  • Le suivi

Les personnes connectées à AlarmTILT ont la possibilité de suivre sur un tableau de bord l’évolution de l’alerte: qui répond quoi, nombre de personnes ayant confirmé leur présence...


  • La traçabilité

Le système assure une traçabilité complète et structurée des opérations. Il génère un rapport, précieux pour le débriefing.

La version la plus complète d’AlarmTILT comporte également un système de chat multi-services: le Crisis Management Center (CMC). Cette messagerie instantanée permet de:

  • communiquer et partager des photos, vidéos ou documents, même en cas de saturation du réseau

  • centraliser les informations échangées pendant et après la crise, de manière à en suivre le déroulement

  • tenir des conférences téléphoniques

Les principales étapes de la procédure de rappel au CHC en cas de déclenchement du PUH

1. Le service 112 avertit l'accueil des urgences de l’incident.

2. L’accueil des urgences alerte via AlarmTILT le directeur médical.

3. Le directeur médical décide de déclencher ou non le PUH (en fonction du nombre de victimes, de l’ampleur de l’urgence...). S’il le déclenche, il remplit un formulaire sur AlarmTILT et lance la procédure: en un clic, les autres membres de la cellule de crise (direction de site, secrétariat de site, direction des soins infirmiers, maintenance, gestion des lits et communication) sont rappelés.

4. La cellule de crise procède, toujours via AlarmTILT, au rappel des équipes de soins nécessaires, à commencer par les urgentistes, les chirurgiens, les anesthésistes et les psychologues.


Une action coordonnée au sein de l'hôpital

Chaque service et intervenant de l'hôpital a accès aux procédures d'urgence et aux plans utiles propres à son service. L'ensemble de ces informations est disponible sur le réseau informatique du CHC et consultable à tout moment. Plusieurs modules de sensibilisation font également l'objet de cours en ligne.