Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Médecins |

Déstigmatiser la santé mentale à l’occasion de sa journée mondiale

10
oct
2018

Déstigmatiser la santé mentale à l’occasion de sa journée mondiale


Ce mercredi 10 octobre, journée mondiale de la santé mentale, c’est l’occasion de donner un coup de projecteur sur les projets développés au CHC.


Le chantier le plus important concerne les différentes initiatives mises en place pour déstigmatiser ces patients qu’ils soient enfants, adultes ou seniors. A partir des idées et des besoins de ces patients ainsi que ceux de leurs proches, toute une politique est mise en place afin de former les collaborateurs à l’approche de ces patients et améliorer leur prise en charge. 

 

Cette initiative a démarré en 2012, suite à la création d’outils destinés aux collaborateurs puisqu’ils constituent la catégorie socio-professionnelle la plus touchée par l’épuisement professionnel : prévention du burnout, ateliers de pleine conscience, coaching personnel. Au départ destinés au personnel et aux médecins du CHC, ces outils sont aujourd’hui accessibles aux généralistes et aux médecins des autres hôpitaux, preuve qu’ils répondent à une demande essentielle. Par ailleurs, le CHC vient d’obtenir un subside FEDRIS pour la mise en place d’un centre de prévention et de prise en charge du burnout, qui s’adressera tant aux collaborateurs qu’aux patients. Enfin, l’équipe développe également une application pour smartphone accessible à l’ensemble des collaborateurs dans le cadre de la politique interne de prévention du burnout.


D’autres approches sont menées en ambulatoire pour les patients. Outre les consultations en psychologie et en psychiatrie, les services proposent aussi des groupes thérapeutiques et des groupes de soutien pour les patients et/ou leur famille (notamment dans le cadre des troubles du comportement alimentaire). De plus en plus, les soins s’organisent autour d’itinéraires cliniques.

 

Enfin, même si la santé mentale est de plus en plus prise en charge en ambulatoire, rappelons que le CHC compte deux unités d’hospitalisation de psychiatrie (CHC St-Vincent), une équipe mobile d’accompagnement de crise (psy107) qui offre une alternative à l’hospitalisation et qui offre des soins psychiatriques aux personnes qui y ont le moins accès, une maison de soins psychiatriques (CHC ND Waremme), tous destinés aux adultes. Ces différents services amènent la déstigmatisation par le travail quotidien avec le patient qui est au centre de la prise en charge et de plus en plus acteur de ses soins. La pédiatrie (CHC Espérance) développe quant à elle une approche particulière pour les enfants dont l’hospitalisation est motivée ou prolongée pour raisons psycho-sociales (maltraitance, toxicomanie parentale, troubles de l’attachement…). Toutes ces équipes développent des projets qui leur sont propres en collaboration avec les patients et leurs proches.