Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Médecins |

Historique


La Clinique Notre-Dame a fêté en 2001 le cinquantième anniversaire du bâtiment de la rue Sélys-Longchamps. Mais elle existe depuis l'entre-deux guerres.


1935

Le doyenné de Waremme fonde la Clinique Notre-Dame. A l'époque, elle est établie dans une grande maison bourgeoise à côté du couvent des filles de la Croix au centre ville. La clinique reçoit le soutien moral et financier des Mutualités Chrétiennes.
 

1939

Une nouvelle aile est construite et deux nouvelles salles d'opération voient le jour.
 

1941

Les Sœurs dominicaines de Lubbeck prennent la relève des filles de la Croix. Les Mutualités Chrétiennes appuient cette initiative sociale et leur prêtent des fonds mais exigent l'ouverture d'une polyclinique, d'un service de chirurgie et la mise en place d'une tarification hospitalière.
 

1951

Inauguration du bâtiment actuel. Grâce au soutien financier du fonds national des Mutualités Chrétiennes et la Fédération des Mutualités Chrétiennes de la Province de Liège, la clinique déménage. Elle s'installe en périphérie, à l'endroit actuel. A cette époque, la clinique comporte 64 lits, dont certains au sein du service de maternité.

  
 

1978

Début de l'agrandissement de la clinique et réaménagement des locaux construits en 1950 et 1951. La clinique va passer à 29 lits. Une nouvelle polyclinique, un service des urgences, un nouveau bloc opératoire, une unité de soins intensifs et de nouveaux locaux techniques viennent s'ajouter aux 64 lits existants.
 

1984

La maternité est fermée et remplacée par un service de gériatrie. La clinique atteint sa capacité actuelle de 94 lits.
 

1987

Suite à la nouvelle législation du ministre de tutelle Jean-Luc Dehaene qui veut que chaque institution hospitalière compte 150 lits, Notre-Dame et la Clinique Joseph Wauters signent une convention de groupement en vue de réaliser, à terme, une fusion. Elles demandent que le nombre de lits soit ramené à 120 par institution. Une collaboration s'ensuit notamment dans le domaine de la biologie clinique. Ce processus n'aboutit cependant pas.
 

1988

Ouverture du service de soins intensifs actuel.
 

1989

Réaménagement du rez-de-chaussée, du hall d'accueil et de la cafétéria.
            

1993

La Clinique Notre-Dame rejoint l'asbl Clinique Saint-Joseph. De nouvelles synergies apparaissent notamment dans le domaine de la neurochirurgie ou de la gynécologie. La politique de complémentarité et de réseau de soins se met en place. Le troisième étage (resté vide pendant des années) est aménagé et transformé en unité de soins psychiatriques (30 lits).
 

2001

Création du CHC regroupant les 6 cliniques.
 

2003

La Clinique Notre-Dame assume la fonction SMUR pour la région Waremme-Hannut.