Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Médecins |

Cancer colo-rectal: découvrez le nouveau test de dépistage, ce vendredi, à St-Joseph

29
fév
2016

Cancer colo-rectal: découvrez le nouveau test de dépistage, ce vendredi, à St-Joseph

Ce vendredi 4 mars, le service de gastro-entérologie de la clinique St-Joseph organise une journée de sensibilisation au dépistage du cancer colo-rectal, à l’occasion du Dress in Blue Day. Le mois de mars est dédié dans le monde au dépistage du cancer colo-rectal, rappelle le Dr Ghislain Houbiers, oncologue digestif au CHC. Le Dress in Blue Day est une journée symbolique lors de laquelle la population est invitée à s’habiller en bleu pour soutenir le dépistage de cette maladie.



Venez donc nombreux, vêtus de bleu, ce vendredi, à St-Joseph. Nos gastro-entérologues et infirmiers vous accueilleront à un stand d’information, dans le hall d’accueil. Ils vous présenteront le nouveau test de dépistage (test immunologique) qui va être utilisé pour la première fois dans le cadre de la campagne organisée chaque année par la Wallonie auprès de la population de plus de 50 ans. 200 exemplaires seront distribués gratuitement au public cible.
 
Le cancer colo-rectal (ou cancer de l’intestin) est le cancer le plus fréquent et mortel après celui du poumon chez l’homme et du sein chez la femme. En Belgique, où 8.500 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, le cancer colo-rectal touche 1 personne sur 25 et cause 10 décès par jour en moyenne.
 

Le dépistage sauve des vies!

Le plus souvent, le cancer colo-rectal est précédé de l’apparition de lésions bénignes appelées polypes. Le dépistage permet soit de repérer et enlever ces polypes, soit de détecter le cancer à un stade précoce. Les chances de guérison varient fortement: 50% en moyenne; 90% pour un cancer débutant (stade 1); moins de 10% pour un cancer avec métastases (stade 4).
 
Le moment du diagnostic est donc crucial, insiste le Dr Ghislain Houbiers. De là toute l’importance du dépistage. Des études ont montré qu’il peut réduire la mortalité de près d’un tiers. Mais pour obtenir ce résultat, il faut que la population concernée participe massivement au dépistage. Ce qui n’est pas encore le cas chez nous.
 
Le nouveau test consiste, comme le précédent (le test Hemoccult), en une analyse des selles. Mais il est beaucoup plus efficace et plus facile, souligne le Dr Houbiers. Le test Hemoccult nécessite trois prélèvements de selle avec une petite spatule. Avec le test immunologique, un prélèvement suffit. Il ressemble à un bâton de mascara, dont la tige sert à prélever un peu de selle. On l’appelle d'ailleurs communément le "mascara test".
 
Si le test est positif, la personne passe une colonoscopie. Et si la colonoscopie ne révèle aucune anomalie, elle peut avoir l’esprit tranquille pour cinq années au moins.
 
Ce vendredi 4 mars 2016
De 9 à 17 heures
Clinique St-Joseph
Rue de Hesbaye 75
4000 Liège