Bonjour / Se connecter
Listings
Accès
Agenda
Actualités
Médecins généralistes

Historique


Une clinique centenaire

La Clinique Saint-Joseph a fêté son centenaire en 2007. Une longue histoire, qui va du petit dispensaire à l'hôpital de référence que l'on connaît aujourd'hui.
 


1873

L'évêque de Liège, Monseigneur de Montpellier, demande aux Sœurs de Saint-Charles Borromée de desservir l'institut ophtalmique de la rue Sainte-Marguerite. Les Sœurs construiront par la suite, en 1875, leur couvent rue de la Légia, pour être plus proches de l'institut ophtalmique.


1904

Ouverture d'un dispensaire pour les ouvriers de la houillère de Bonne fin. Les médecins supplient la congrégation Saint Charles Borromée d'ouvrir un sanatorium pour y soigner les blessés de la mine.


 

1907

Pose de la première pierre du sanatorium Saint-Joseph. Celui-ci est situé rue Sainte-Marguerite (au dos de l'actuelle clinique), tout proche de l'institut ophtalmique, et compte 30 lits.

 

1913

Première extension du bâtiment: l'aile A est érigée perpendiculairement au sanatorium de la rue Sainte-Marguerite. Saint-Joseph compte alors 60 lits. La première guerre mondiale fait augmenter la capacité à 80 lits.

1921

Création de l'asbl "Sœurs de Saint-Charles Borromée", propriétaire et gestionnaire de la Clinique Saint-Joseph.

1948

Deuxième extension de bâtiment. On construit un nouveau bâtiment (aile B) à l'angle de l'aile A. Ce nouveau bâtiment donne sur la rue de Hesbaye. Le nouveau bâtiment compte alors 2 étages et accueille les services de radiologie, urologie, physiothérapie, la maternité, le laboratoire, en plus des nouvelles unités d'hospitalisation. La capacité est portée à 120 lits.
 

1959-1962

Nouvelle phase de travaux. On ajoute deux étages sur l'aile B existante, avec une unité d'hospitalisation de neurochirurgie au 3e étage et un bloc opératoire de 4 salles au 4e étage. Dans le même temps, on construit une nouvelle aile C dans le prolongement de l'aile B. Cette nouvelle aile C compte 7 niveaux et abrite l'administration, le service d'urgences, des consultations, la médecine nucléaire, de nouvelles unités d'hospitalisation. La Clinique compte alors 211 lits.

1964

L'institut ophtalmique est englobé dans les bâtiments de la clinique. On développe un service de pédiatrie, on modernise la cuisine. La clinique compte 237 lits.
 

1974-1976

Quatrième extension: l'aile D, au coin de la rue Sainte-Marguerite et de la rue Wacheray est érigée sur 6 niveaux. Elle accueille une partie de la cuisine (lave-vaisselle), la cafétéria, le neuroscanner, le nouveau laboratoire, la pédiatrie et des unités d'hospitalisation. Dans la foulée, en 1976, on ajoute un étage sur l'aile A existante pour accueillir l'unité d'hospitalisation "mère-enfant", 2 salles d'opération, les soins intensifs. La clinique passe à 284 lits.

1976

Création de l'asbl "Clinique Saint-Joseph", organisme de gestion de la clinique.

 

1987

JL. Dehaene, alors ministre de tutelle, oblige les hôpitaux de moins de 150 lits à fusionner ou à fermer. La Clinique Saint-Joseph fusionne avec la Clinique Sainte-Elisabeth toute proche (située Montagne Sainte-Walburge). La taille et l'infrastructure de cette clinique de 70 lits obligent les gestionnaires à en décider la fermeture: l'activité et les lits seront rapatriés sur Saint-Joseph en 1993. Cette fusion constitue la première étape de l'expansion de la Clinique Saint-Joseph.
 

1993

Sixième extension: l'aile C est étendue jusqu'à la rue de la Légia en contrebas. Le nouveau bâtiment permet d'adapter les unités d'hospitalisation aux nouvelles normes. Elle accueille également des consultations sur deux étages, l'hôpital de jour chirurgical avec 3 salles d'opération, le lithotripteur. L'activité et les lits de Sainte-Elisabeth (avec laquelle Saint-Joseph a fusionné en 1987) sont rapatriés sur le site de Saint-Joseph qui compte désormais 319 lits.
 

1996

La maternité de L'Espérance est transférée à la Clinique Saint-Joseph.

 

1997-2000

Septième extension: l'aile B est étendue jusqu'au coin de la rue Wacheray. Le nouveau bâtiment abrite l'archivage médical, la radiothérapie, l'extension et la modernisation du service d'imagerie médicale, la maternité (avec un nouveau bloc de 3 salles d'accouchement), la nouvelle unité de soins intensifs, l'extension et la modernisation du bloc opératoire et la stérilisation. Un 5e étage est construit sur l'aile A qui accueille l'administration du groupe hospitalier.

 

2000

Dernière extension: un bâtiment est construit rue Wacheray pour accueillir le nouveau service des urgences.   

2001

Création du CHC regroupant les 6 cliniques actuelles du réseau hospitalier du groupe.

2001-2002

Le service de pédiatrie de Saint-Joseph est transféré à la Clinique de l'Espérance. Un service de gériatrie regroupant 24 lits est mis sur pied. La clinique compte alors 316 lits.