Bonjour / Se connecter
Listings
Accès
Agenda
Actualités
Médecins généralistes

Historique


La Clinique de l'Espérance était à l'origine un dispensaire pour les mineurs des charbonnages environnants (notamment les puits Espérance-Bonne Fortune) et des chemins de fer. Le dispensaire s'est progressivement mué en un hôpital général, pour répondre à la demande de la population locale.

De sa vocation première, l'Espérance a gardé trois axes principaux d'activité: les urgences (les accidents de travail étaient nombreux), la revalidation-rééducation, et la pédiatrie (la densité de population de Saint-Nicolas est une des plus élevées du pays).

 

1909

Création du dispensaire de l'Espérance pour les blessés du charbonnage et des chemins de fer.




1955

Création du service de pédiatrie sous l'égide des Drs H. Hainaut et JP. Paquot.

 

1957

Inauguration d'un nouveau bâtiment (actuelle façade) de l'Espérance. La Clinique de l'Espérance compte alors 131 lits.


1962-1968

Construction de l'aile arrière.




1977-1990

Suite à la liquidation des charbonnages, les médecins se constituent en asbl et reprennent la gestion de la Clinique, sous la direction du Dr JP. Paquot. Sont réalisés à l'époque:

  • scission du service d'urgences en deux services adultes et enfants. Le service enfants est alors le premier service d'urgences exclusivement pédiatriques en Belgique
  • développement des services de pédiatrie, chirurgie pédiatrique, laboratoire et radiologie

  • création d'une unité de soins intensifs enfants et adultes

  • ouverture d'une unité de médecine interne


1991

Fusion avec la Clinique Saint-Joseph et modernisation du service d'urgences adultes.


1992

Rénovation de l'unité de soins intensifs pédiatriques.


1993

Rénovation de la stérilisation.


1995

Rénovation de la polyclinique adultes.


1996

La maternité de l'Espérance est transférée à Saint-Joseph. L'hôpital de jour pédiatrique ouvre ses portes et les services de chirurgie pédiatrique et de radiologie sont rénovés.


1997

Le service d'urgences pédiatriques est modernisé, de même que le service d'hydrothérapie. L'Espérance développe un centre de la douleur chronique.


1998

L'aile arrière est allongée, avec l'agrandissement et la rénovation du bloc opératoire et des unités de chirurgie orthopédique et soins intensifs adultes.




 

1999

Rénovation et agrandissement de la polyclinique pédiatrique.


2000

Modernisation de l'hôpital de jour adultes.


2001

Aménagement des archives médicales adultes et rénovation des services de chirurgie générale, médecine interne et pédiatrie, de la salle de jeux, de l'école et du laboratoire de biologie clinique.


2001

Création du CHC regroupant les 6 cliniques.


2002

Création d'un nouveau service d'urgences adultes et enfants, avec salles d'accueil et d'attente distinctes et plateau technique unique; ouverture de la nouvelle unité de revalidation; transfert de l'unité du sommeil pédiatrique, antérieurement à Saint-Joseph.


2003

Transfert des archives pédiatriques regroupées aux archives adultes, ouverture de l'hôpital de jour chirurgical.

 

2004

Ouverture de la clinique de la mémoire.


2005

Rénovation complète des locaux de médecine de l'appareil locomoteur; nouveau local pour l'ergothérapie; ouverture de l'école du dos.

Le CHC, le CHR - La Citadelle et le CHU signent une convention de collaboration créant à Liège un service interhospitalier universitaire d'hématologie et d'oncologie pédiatriques liégeois (SUHOPL).


2007 - 2008

Travaux de modernisation et d'extension de la polyclinique adultes; début de la rénovation du service d'imagerie médicale; rénovation complète de la pharmacie avec installation d'un système de distribution de médicaments.



Création d'un service gratuit de médiation interculturelle pour les langues arabe et turque.


2009

Ouverture d'une nouvelle biberonnerie répondant aux normes les plus sévères de l'hygiène hospitalière.

La clinique fête son 100e anniversaire.


2010

Visite de la princesse Mathilde à l'équipe de SOS Familles; ouverture de la maison de Julien; ouverture d'une crèche.