Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Faire un don
| Médecins |

Définir sa trajectoire professionnelle


Choisir son service

Choisir le service ou l’indice dans lequel on préfère travailler n’est pas toujours possible lorsqu’on débute, même si le département infirmier essaye toujours de répondre à la demande du sollicitant. Le cas échéant, le nouvel engagé va travailler temporairement dans une autre unité en déficit de personnel, en attendant qu’un poste de travail se libère dans l’unité ou l’indice visé. Le travailleur peut aussi rejoindre l’équipe mobile et ainsi bénéficier d’une expérience qui lui permettra de connaître différents services pour poser son choix ensuite. 
 

Concilier vie professionnelle et vie privée 

C'est une priorité du département infirmier. L’aménagement du temps de travail bénéficie d’une grande souplesse dans l’attribution des temps de travail, qu’il s’agisse de reprendre une formation complémentaire ou de se consacrer à sa famille.
 

Se diversifier

La composition du CHC, avec 6 cliniques et des maisons de repos, permet aux infirmièr(e)s qui le souhaitent une mobilité interne importante, qu’il s’agisse de passer d’une unité à l’autre, d’un indice à l’autre ou d’un site à l’autre. Cette mobilité va encore être encouragée dans l’optique du regroupement de l’activité liégeoise sur la future clinique du MontLégia.
 

Progresser

En termes d’évolution de carrière, l’infirmièr(e) doit avoir suivi un 3e cycle (école des cadres, licence en sciences sanitaires ou équivalent) avant de postuler pour une fonction d’infirmier chef d’unité ou de cadre intermédiaire (adjoint à la direction des soins infirmiers, infirmièr(e) hygiéniste). Il/elle peut aussi évoluer vers des fonctions d’expertise permanentes (coordination itinéraires cliniques, convention diabète, ICANE) ou transitoires (déploiement du dossier infirmier informatisé).
 

Aménager sa fin de carrière

L’aménagement de fin de carrière fait aussi partie des priorités avec notamment un accès très large à toutes formes de crédit-temps et la prise en compte de la pénibilité du travail et l’adaptation du temps de travail ou des horaires.