Bonjour / Se connecter
Listings
Accès
Agenda
Actualités
Médecins généralistes

La dialyse péritonéale


La dialyse péritonéale est une alternative à l’hémodialyse.

La dialyse est un traitement de suppléance utilisé pour filtrer le sang des personnes dont les reins ne fonctionnent plus correctement ou suffisamment.

Il existe deux techniques de dialyse: l'hémodialyse ou rein artificiel (le processus de filtration du sang a lieu hors du corps) et la dialyse péritonéale qui peut se pratiquer à domicile (la filtration est obtenue grâce au péritoine, une membrane du corps, dans l'abdomen).

La dialyse péritonéale est préférée comme première modalité de traitement pour préserver la fonction rénale résiduelle. Elle utilise la membrane péritonéale comme surface d’échanges entre le liquide instillé dans la cavité abdominale et le sang circulant dans la paroi des intestins.


Un cathéter de dialyse péritonéale est un tube mince et souple que l'on introduit chirurgicalement dans la cavité abdominale. L’orifice de sortie du cathéter se situe sous le nombril. La partie extérieure du cathéter va permettre l'instillation des liquides de dialyse. La membrane péritonéale assure le rôle de filtre physiologique. 

 

Il existe deux types de dialyse péritonéale.

La dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A)
Elle nécessite quatre échanges par jour. Deux litres de liquide de dialyse sont instillés par le cathéter et restent en stagnation intra-abdominale pendant quatre heures. Le liquide est ensuite drainé puis renouvelé. Ces échanges sont pratiqués soit au domicile, au travail, en vacances… Ce traitement quotidien assure une dialyse continue et une ultrafiltration étalée, expliquant son excellente tolérance, notamment chez le sujet âgé.


© Baxter

 

La dialyse péritonéale automatisée (D.P.A)
Elle nécessite l'emploi d'un cycleur. Le cycleur est une machine qui régule les échanges pendant les heures de sommeil.
Il contrôle les volumes totaux, les volumes d'injections, le temps de stagnation et le volume drainé. Quatre à dix échanges sont effectués pendant le sommeil totalisant dix à vingt litres de liquide. Une carte intégrée mémorise tous les paramètres de dialyse qui sont ensuite analysés par le néphrologue à la consultation. Sur les cycleurs de dernière génération, le contrôle des données s'effectue à distance grâce à une connexion internet, un avantage supplémentaire pour les patients.


© Baxter
 

Avantages de la dialyse péritonéale

  • Le traitement est plus lent et plus doux.                                                           

  • Il se pratique à domicile après une formation d'une semaine en centre spécialisé.

  • Le patient est autonome et indépendant dans ses déplacements.

  • L'intégration professionnelle est plus aisée.

  • Les déplacements en vacances sont facilités.          

  • Avec le cycleur, le traitement s'effectue la nuit ; aucun traitement diurne.                                                      

  • Le régime alimentaire est moins strict qu'en hémodialyse.                                                       

  • Aucune ponction veineuse n'est effectuée.                                                    

  • Meilleure stabilité tensionnelle.

Inconvénients

  • Un cathéter permanent est inséré dans l'abdomen.

  • Nécessité de stoker du matériel de dialyse.

  • Ce type de dialyse s'effectue tous les jours.

Financièrement

Cette technique de dialyse n'implique aucun investissement financier de la part du patient. Elle est totalement remboursée par la sécurité sociale. Un complément financier est octroyé pour couvrir les frais liés aux déchets, à l'eau et à l'électricité utilisées.

 

L'équipe de dialyse péritonéale du CHC

Elle intervient dans toutes les situations où un patient dialysé doit être pris en charge: unité d'hospitalisation, consultation de néphrologie, domicile. Elle est composée de 5 infirmier(e)s. Une personne de l'équipe assure une garde 24h/24.

Infirmier-chef
COLLIN Alain - 0478.61.35.95