Bonjour / Se connecter
Accès
Agenda
Actualités
Faire un don
| Médecins |

17
nov
2016

Journée mondiale de la prématurité

Ce jeudi, la clinique St-Vincent (Rocourt), qui héberge le service de néonatologie du CHC, participe à la Journée mondiale de la prématurité.


Le service néonatal a disposé un stand dans le hall d’entrée de la clinique pour informer le public sur la prématurité, qui concerne 1 bébé sur 10 dans le monde.

D’autre part, le service accueille aujourd'hui les parents dont le bébé est hospitalisé en néonatologie pour leur présenter son nouveau projet de soutien parental. Ce projet en cours de développement comprend:

  • la réalisation d’un local qui sera destiné aux parents
  • la constitution d’un groupe de parents volontaires ayant vécu la prématurité, qui partageront leur expérience et apporteront leur soutien aux parents qui y sont confrontés
  • la création d’une garderie pour accueillir la fratrie des bébés prématurés, en collaboration avec l’ONE
  • un espace bibliothèque où des ouvrages sur la prématurité sont mis à la disposition des parents


La néonatologie à St-Vincent en quelques chiffres

  • environ 450 bébés accueillis par an, parmi lesquels entre 60 et 80 grands prématurés (moins de 32 semaines d’âge gestationnel et/ou moins de 1,5 kg de poids)

  • plus petit bébé pris en charge: 420 gr

  • plus jeune bébé: 23,5 semaines

  • durée de séjour: le bébé reste habituellement jusqu’à la date prévue du terme de la grossesse

  • capacité du service: 35 lits (31 lits justifiés)

  • taux d’occupation: 80 %

  • équipe composée de 6 médecins et de 80 infirmier(ère)s et paramédicaux (psychologues, logopèdes, kinésithérapeutes, assistante sociale), soit 60 équivalents temps plein


Vidéo de présentation de notre service néonatal:

www.youtube.com/watch?v=uRCAF9Pjwuk


Le stand d’information dans le hall d’entrée de la clinique.




Le petit espace livres mis à la disposition des parents. De gauche à droite: Cécile Verlaine, psychologue, Christelle Remion, responsable de l’association A Petits Pas Préma, et Anne Malcorps, infirmière chef du service néonatal.