Bonjour / Se connecter
Listings
Accès
Agenda
Actualités
Médecins généralistes

Stabilité sur un ancien site minier


Si le terrain est plat, le "bon sol" se situe à 25 mètres de profondeur, ce qui nécessitera à certains endroits des fondations particulières pour assurer la stabilité du bâtiment.

Raison pour laquelle la stabilité faisait l'objet d'un lot spécifique de l'appel d'offres émis en juin 2009. Le bâtiment le plus lourd - à savoir l'hébergement adulte - sera situé sur la partie la plus stable du terrain. Il est conçu pour résister aux tremblements de terre.
 

C'est le bureau liégeois Greisch qui a été retenu pour assurer la stabilité du nouvel hôpital. Ce bureau bénéficie d'une expérience reconnue, tant dans le domaine hospitalier que dans celui des projets de grande envergure. A titre d'exemple, il a travaillé sur le projet du CHU de Charleroi ou à la réalisation de la nouvelle gare des Guillemins à Liège. Au total, ce sont environ 2.000 pieux d’un diamètre de 50 cm et d’une profondeur de 6 à 27 m, qui seront positionnés dans le sol par vibro-fonçage. L’opération est prévue entre juillet et septembre 2015.
 

La construction de l’hôpital ne devrait pas entraîner de dégradation des habitations alentour, ni en raison de la nature du sol, ni en raison des travaux. Les galeries de mines sont à environ 70 mètres de profondeur. Le terrassement va être minime et l'hôpital assez éloigné des habitations (environ 200 mètres).