Et si mon accouchement nécessite une césarienne?

Pour certaines, ne pas accoucher par voie basse peut-être une source de frustration. La césarienne n’est pas un échec mais un gage de sécurité pour la mère et pour l’enfant. Elle ne vous empêchera pas de cajoler votre bébé, ni de le mettre au sein, ni de partager les premiers moments avec le papa.
 
La césarienne est une opération chirurgicale qui consiste à extraire le bébé par une incision de la paroi abdominale et de l’utérus quand l’accouchement est impossible par les voies naturelles. L’intervention est réalisée au bloc (salle de césarienne à MontLégia, bloc opératoire à Heusy) par votre gynécologue assisté d’un confrère. Elle est pratiquée sous rachianesthésie (péridurale), ce qui vous permet de voir votre bébé et d’entendre ses premiers cris. Exceptionnellement, elle est réalisée sous anesthésie générale.
 
Elle dure environ 30 à 45 minutes, plus environ 2 heures en salle de réveil. La décision de faire une césarienne est prise par le médecin. Elle peut être décidée à l’avance (césarienne programmée) ou durant le travail (césarienne en urgence).

Tant pour une césarienne programmée que pour une césarienne en urgence, la présence du papa est importante.
  • A Heusy, le papa pourra assister à l'intervention aux côtés de la maman.
  • A MontLégia, le papa ne pourra pas entrer dans la salle de césarienne, mais il sera à proximité immédiate: il verra naître son bébé, assistera aux premiers soins et à l’examen du pédiatre.
S’il le désire, après les soins, le papa pourra accueillir le bébé en peau-à-peau et il pourra l’habiller (avec l’aide de la sage-femme, si nécessaire).
 
La césarienne ne vous empêchera pas de vous occuper de votre bébé (dans la mesure de vos capacités du moment), de le mettre au sein et surtout d’assister aux soins qui sont réalisés en votre présence. Rassurez-vous, le personnel de la maternité est à votre disposition pour vous aider et vous soutenir jusqu’à ce que vous vous sentiez prête et en forme.
 

Pourquoi une césarienne programmée ? 

  • Disproportion entre le bassin de la maman et le bébé
  • Présentation non classique du bébé: siège, transverse, main, cordon...
  • Pour un problème chez le bébé: retard de croissance, prématurité...
  • Pour un problème chez la future maman: hypertension...
  • Pour cause de césarienne(s) antérieure(s)  

Pourquoi une césarienne en urgence ? 

  • Parce que le cordon ombilical se présente devant la tête du bébé et il pourrait être écrasé par celle-ci
  • En cas d’infection du liquide entourant le bébé
  • En cas de pertes de sang anormales
  • Parce que le bébé manifeste des « signes de fatigue » pendant le déroulement du travail
  • Parce que le bébé se présente mal dans le bassin pendant le déroulement du travail
  • Pour cause de problème médical chez la maman
 


Comment cela va-t-il se passer ?


Une fois la décision de césarienne prise avec votre gynécologue
Contactez la clinique pour fixer le rendez-vous de préadmission obstétricale qui va permettre de constituer votre dossier. A la faveur de ce rendez-vous, vous rencontrerez
  • un anesthésiste, pour la constitution de votre dossier médical et la mise en route éventuelle d'examens complémentaires
  • une sage-femme, pour des informations sur votre préparation à l'intervention, le séjour en maternité et le suivi à la maison avec une sage-femme à domicile
  • un agent administratif, pour régler la question du choix de chambre.
La veille de la césarienne
Nous vous contactons pour vous préciser votre heure d’arrivée à la clinique, l'heure de l'intervention et l'unité dans laquelle vous serez hospitalisée (il y 2 unités de maternité à MontLégia).
Préparez-vous comme expliqué dans le carnet préopératoire et remplissez les documents de consentement

Le jour de la naissance
Présentez-vous directement à la maternité. Vous devez être à jeun et avoir pris une douche avec un savon antiseptique. Vous êtes installée dans une chambre d'hospitalisation (celle que vous occuperez pour tout le séjour) et prise en charge par une sage-femme :
  • elle vérifie votre dossier
  • elle réalise un monitoring pour analyser le rythme cardiaque foetal et les contractions utérines éventuelles
  • elle prend la mesure de vos paramètres
  • elle réalise un prélèvement vaginal
Le moment venu, la sage-femme vous prépare pour le bloc accouchement :
  • elle vous remet une blouse d’opérée
  • elle place un cathéter en intraveineuse et une sonde vésicale
  • elle vous rase le pubis
  • elle vous enfile des bas pour la prévention des phlébites (pensez à les prendre si vous en possédez déjà)
  • elle réalise à nouveau, si nécessaire, un monitoring pour analyser le rythme cardiaque foetal et les contractions utérines éventuelles
A l'heure prévue pour l'intervention, vous êtes conduite au bloc pour la mise en place de l'anesthésie et la césarienne. Votre accompagnant ne vous quitte pas. Pendant l’opération, il est dans le local juste à côté, porte ouverte pour que vous puissiez communiquer.

Bébé est là !
Il est posé contre vous un petit moment avant d'être emmené dans la pièce où se trouve votre accompagnant pour recevoir ses soins. Il est ensuite installé sur votre accompagnant en peau à peau, le temps de terminer l’intervention et de vous
réinstaller confortablement.

Après la naissance de votre bébé
Vous êtes maintenant en salle de réveil, avec bébé en peau à peau et votre accompagnant est toujours à vos côtés. Les sages-femmes veillent à la bonne évolution de votre état postopératoire (tension, pouls, pertes de sang, ...) et à la bonne adaptation de votre bébé. Quand il manifestera sa volonté de téter, selon votre choix, dirigez-le vers le sein ou donnez-lui son premier biberon, avec l’aide de la sage-femme.

De retour en chambre
Votre surveillance et celle de bébé continuent comme en salle de réveil. La césarienne, comme toute intervention chirurgicale, génère des douleurs. Vous recevrez des médicaments anti-douleur sans risque pour l’allaitement maternel et présentant peu
d’effets secondaires. La reprise de votre alimentation sera progressive. 2h après le retour à la maternité, vous serez autorisée à boire, 4 heures après, à absorber des aliments légers et enfin des aliments solides après 6h. Vous pourrez ensuite reprendre une alimentation normale.
Malgré la cicatrice, il est important de rapidement vous mettre en mouvement, afin de diminuer le risque de complications postopératoires et vous permettre de profiter pleinement de votre nouveau-né, ce qui est possible grâce à la prise en charge de la douleur et au retrait précoce de la sonde urinaire.

A la maison, c’est parti pour une nouvelle vie avec bébé !
Votre suivi et celui de votre bébé continuent avec une sage-femme à domicile, comme pour un accouchement classique.
Entre autres soins administrés habituellement à toutes les jeunes mamans et leur(s) bébé(s), la sage-femme surveille votre
pansement de cicatrice de césarienne, vous aide pour les injections préventives anti-phlébites, ôte les agrafes ou fils selon la prescription de votre gynécologue, ...
 


Et pour les césariennes en urgence ?


Le déroulement est le même mais la préparation de la maman se fait plus rapidement.
Si la future maman est en travail et sous péridurale lorsque la césarienne est décidée, elle sera installée en salle de césarienne et l’intervention pourra être réalisée sous péridurale avec avis de l’anesthésiste.
Si par contre, la future maman vient juste d’arriver à l’hôpital ou qu’elle est en début de travail, la césarienne sera réalisée sous rachianesthésie ou éventuellement sous anesthésie générale suivant l’urgence de la situation.

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.