L'accouchement par voie basse

Il existe différentes techniques pour accoucher, en fonction de vos souhaits et vos éventuelles contraintes médicales. L'accouchement par voie basse est la méthode la plus fréquente, à la différence de la césarienne.

 

Un peu d’aide : ventouses, forceps…

 
Lors de l'accouchement, l'expulsion de bébé est une étape très éprouvante, qui nécessite parfois un petit coup de pouce. En effet, il arrive que la maman soit trop fatiguée pour encore parvenir à pousser correctement, que les poussées ne soient pas suffisamment efficaces pour expulser le bébé ou que le bébé soit placé de telle sorte qu’il est incapable de sortir seul.
 
Forceps, ventouses, spatules sont des instruments auxquels gynécologues et sages-femmes ont parfois recours.
 
Les forceps
Le forceps est un instrument d'extraction métallique en forme de pince qui permet de saisir la tête du bébé pour faciliter son expulsion. Il est constitué de deux branches que l'on introduit de façon séparée et qui sont articulées ensemble après leur mise en place.
Cet instrument permet de guider le bébé dans les voies génitales selon le même mécanisme que s'il était poussé par les efforts expulsifs de la maman.
 
Les spatules
Les spatules ressemblent aux forceps. C'est un instrument avec deux cuillères, mais celles-ci ne sont pas reliées, contrairement au forceps. Elles prolongent les mains de l'accoucheur.
Cet instrument est utilisé pour guider la tête du bébé vers la sortie.
 
Les ventouses
La ventouse est un instrument que l'on place sur le sommet du crâne du bébé pour le guider lors de sa descente à travers le bassin. Elle peut être souple, en silicone, ou rigide, en métal. La ventouse est tirée doucement pendant une contraction pour fléchir la tête du bébé.
Cet instrument vient compléter les efforts expulsifs de la maman en améliorant la flexion de la tête du bébé et en induisant la rotation de celle-ci dans le bassin de la maman.
 
L’épisio, pas toujours
L’épisiotomie (souvent appelée "épisio") est une coupure entre la fin de la vulve et l'anus (en diagonale) afin d'éviter une déchirure compliquée et/ou pour faciliter le passage de l'enfant.
 
Si vous êtes sous péridurale, vous ne la ressentirez pas. Sinon, une anesthésie locale peut être réalisée. Après l'accouchement, l'épisiotomie est suturée avec des fils résorbables qui disparaissent dans les 10 jours.

Si vous ne souhaitez pas d'épisiotomie, n’hésitez pas en parler à votre gynécologue.

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.