Partenariat avec l'hôpital de Pawa (Mémisa)

Depuis 2007, le Groupe santé CHC vient en aide, par l'intermédiaire de l'ONG Mémisa, à l'hôpital de Pawa, situé dans le nord-est de la République Démocratique du Congo.



memisa.png

Le programme hôpital pour hôpital


La zone de santé rurale de Pawa s'étend sur 2.500 km2. Elle rassemble environ 123.000 habitants, dont 21.000 enfants âgés de moins de 5 ans. L'hôpital compte 125 lits mais seulement 3 médecins et 4 à 6 infirmières. Dans cette région, située dans la province Orientale (ancien Haut-Congo) à moitié recouverte de forêts tropicales, la mortalité reste très élevée: 1 enfant sur 5 et 1 femme sur 13 décèdent après un accouchement.

Le Groupe santé CHC s'est engagé, pour une durée de plusieurs années, à récolter des fonds pour financer le fonctionnement et le personnel de l'hôpital, pourvoir à l'achat de matériel (un autoclave, un appareil d'échographie, un scialytique), et participer à la réfection des bâtiments. 13 hôpitaux belges sont engagés dans le projet « Hôpital pour Hôpital ».
 
 



La convention de partenariat entre le Groupe santé CHC et l’hôpital de Pawa


La convention de partenariat a été signée en avril 2007 et renouvelée à deux reprises. Depuis, quatre missions d’observation ont été menées afin de rendre compte de l’ampleur des besoins et de l’aide apportée par le Groupe santé CHC. Le constat des observateurs est unanime: Ce ne sont pas les compétences médicales qui font défaut. Médecins et infirmières se démènent jour et nuit pour trois fois rien, mais le matériel et les médicaments manquent.

Plusieurs missions sur place

La première mission date de 2009. Nicole Bairolle, responsable de la polyclinique à Hermalle et Virginie Groulard, infirmière ont été les deux premières à partir à Pawa.
  •  
Elles ont été suivies, en juillet 2011, par le Dr Bert Leyn (alors chirurgien à Saint-Joseph) et d’Alain Van Laere, infirmier chef en imagerie médicale à Saint-Joseph, initiateurs du projet « Eau de vie », pour installer l’eau courante à Pawa. « L'hôpital de Pawa est aujourd'hui alimenté en électricité par des panneaux solaires et un groupe électrogène, mais il ne dispose toujours pas de l'eau courante. Avec le projet ‘Eau de vie', nous allons capter l'eau de pluie et de source. Les travaux seront réalisés avec des matériaux achetés sur place, sous la supervision de Mémisa », explique le Dr Bert Leyn.

pawa_269_450.jpg
  •  
La troisième mission, en septembre 2013, a été confiée au Dr Denis Brisbois, du service de radiologie interventionnelle de Saint-Joseph et à Lino Spapen, infirmier chef du 2C, également à Saint-Joseph.
  •  
Anne-Christine Julien, infirmière aux soins intensifs à Saint-Joseph et David Toupane, du service des archives, également à Saint-Joseph, se sont envolés pour la quatrième mission, en juin 2015. Ce voyage a permis de faire le point sur la situation sur place: des latrines presque terminées, des récupérateurs d’eau de pluie, un scialytique alimenté par un panneau solaire.
  •  

Le 26 août 2019, deux ambassadrices du Groupe santé CHC ont pris le départ de la 5e mission d’observation à Pawa. Il s’agit de Tiphaine Flamant, psychologue à la Clinique CHC MontLégia, et de Lydiane Simon, logopède à la Résidence CHC Banneux Nusbaum. Leur témoignage est éloquent: « Leur mode de vie et leur pauvreté sont difficilement descriptibles. Ils doivent composer avec des "petits riens" ! Sans électricité et donc sans appareillage, avec des moyens rudimentaires, les médecins réalisent des opérations incroyables, mais ils pourraient sauver bien plus de vies s’ils avaient accès à l'électricité. Dans les rues, les enfants âgés de quelques années aident leurs parents en allant chercher de l'eau dans de gros bidons qui semblent peser leur poids et qu'ils transportent sur leur dos à l'aide d'un bout de tissu qu'ils nouent autour de leur tête. Alors que trop d'enfants sont dénutris, il y a tant de champs inexploités... Malheureusement, l'absence de point d'eau à proximité rend le développement de l’agriculture bien difficile »

Faire un don

 

N° de compte
IBAN: BE92 3100 9000 0023
Communication structurée obligatoire: 911/5000/00016 

Déduction fiscale pour tout don de 40,00€ min. par année civile.
 

Informations

Marianne LEBRUN
service Communication du Groupe santé CHC
04 355 76 24
marianne.lebrun@chc.be

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.