La dépression postnatale: ne restez pas seule

La naissance peut parfois être vécue comme un évènement déstabilisant et venir réveiller une fragilité dormante. La dépression postnatale est à distinguer du baby-blues.

Certains signes sont similaires tels que l'envie de pleurer, se sentir très irritable et hypersensible, dormir difficilement... Mais d'autres symptômes s'ajoutent tels que découragement, perte de goût et d'énergie, perte de confiance en soi, sentiment d'être une mauvaise mère, culpabilité de se sentir mal dans un moment où on s'attend à être heureuse... ainsi que des symptômes physiques comme des maux de tête, une perte d'appétit.

La dépression postnatale et ses symptômes, contrairement au baby-blues, s'installent de manière plus durable (au-delà de plusieurs mois, voire pendant la 1ère et 2e années de votre enfant).
 


Ne restez pas seule !


La dépression nécessite une véritable prise en charge. Ne restez pas seule. Parlez-en à un professionnel de santé.
 

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.