Le baby-blues

Une naissance véhicule beaucoup d'émotions. Le baby-blues, lié aux modifications hormonales, à la fatigue, à la perspective d'une vie tout à fait nouvelle... est courant et tout à fait normal.

Il survient en général le 3e jour après la naissance. C'est un moment difficile pour la maman. Il n'y a évidemment pas de recette miracle, mais essayez d'être à l'écoute de vos émotions et de verbaliser votre ressenti. Faites appel à des personnes de confiance, demandez de l'aide et acceptez le soutien et le réconfort que l'on vous offre, même pour des petites choses, et même si vous n'aviez pas prévu que cela se passerait ainsi. Et surtout, faites-vous confiance.

De notre côté, nous restons disponibles pour vous : sage-femme, gynécologue, consultante ONE, psychologue, médecin de famille... n'hésitez pas à nous appeler.



Et si cela ne va vraiment pas, je fais quoi ?


Généralement, le baby-blues dure de quelques heures à 15 jours. Le mal-être se disperse de lui-même. Si après plusieurs semaines, vous vous sentez toujours malheureuse et dépassée par les évènements, il se peut que vous souffriez d'une dépression postnatale. Parlez-en à votre médecin (votre gynécologue, votre médecin de famille) ou contactez un psychologue. Ne tardez pas et ne le cachez pas, parlez-en. Souffrir de dépression postnatale ne fait pas de vous une mauvaise mère !




 

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.