La rééducation du périnée

Le périnée assure le soutien des organes du petit bassin (la vessie, le vagin, l'utérus et le rectum) : c’est le plancher pelvien. Ces muscles subissent quotidiennement une pression constante.

Le périnée est mis à contribution dès les premiers mois de grossesse. Lors de l'accouchement, le plancher pelvien est distendu par le passage du bébé. Un bilan périnéal s'avère indispensable après l'accouchement. Si ce bilan décèle des anomalies, la rééducation périnéale est indiquée et se fera en fonction des plaintes (incontinence urinaire, constipation, urgences mictionnelles ou encore douleurs lors des relations sexuelles).

La rééducation périnéale est prescrite par le gynécologue.



De quoi s'agit-il ?


Le traitement consiste à instaurer ou réinstaurer un tonus musculaire efficient au niveau des muscles du périnée malmenés durant l'accouchement. Des exercices spécifiques de proprioception, de renforcement musculaire sont réalisés manuellement et/ou à l'aide d'une sonde. Les cicatrices douloureuses d'épisiotomie sont aussi prises en charge.
Des exercices hypopressifs complémentaires sont proposés pour renforcer la musculature abdominale profonde et équilibrer les charges de pression sur le périnée lors d'efforts, et diminuer les lordoses lombaires occasionnées par la position et le poids du bébé durant la grossesse.

La rééducation est réalisée par une sage-femme ou un kinésithérapeute spécialement formé dans ce domaine.

Toutes les patientes doivent-elles suivre cette rééducation ?
Un testing musculaire réalisé env. 6 semaines après l'accouchement par un kinésithérapeute permet de voir si la rééducation s'impose.

 

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.